top of page
Rechercher
  • paulinelarbouillat

À la découverte des profils d'apprentissage 🔭




Aujourd’hui, je vais vous parler d’un outil pour mieux se connaître en situation d’apprentissage et mettre en place des stratégies adaptées à son fonctionnement.


Je vous invite donc à me suivre dans ma lecture des 7 profils d’apprentissage de Jean-François Michel (la dernière édition date de 2019).


L’auteur part du constat suivant :

  • chacun a sa propre manière d’apprendre, mais peu de personnes savent comment elles apprennent ;

  • Il n’y a pas de profil d’apprentissage meilleur ou moins bon que d’autres, il y a seulement des profils d’apprentissages mieux ou moins bien adaptés au système d’enseignement.

Nous avons tous des capacités que nous pouvons développer grâce à une meilleure connaissance de soi, et ne plus subir un environnement qui n'est pas adapté à notre profil d'apprentissage.


Les 7 profils d’apprentissages en quelques mots

Les profils d’apprentissage sont composés de 3 niveaux : les profils d’identité, de compréhension et de motivation. Pour les rendre plus accessibles, je vais reprendre l’exemple du profil d’apprentissage d’Albert Einstein mentionné par l’auteur.

  • Les profils d’identité

👉l’intellectuel, le dynamique, le rebelle, l’enthousiaste, l’émotionnel, le perfectionniste, l’aimable 👈


Il s’agit de la manière dont nous nous comportons en situation d’apprentissage, au travers notamment de nos compulsions, qui nous entraîne inconsciemment à reproduire les mêmes comportements.

Ce premier niveau nous permet de nous rendre compte de nos forces et de nos fragilités.


Albert Einstein avait un profil d’identité de type intellectuel : à l’université, il manquait la plupart des cours non obligatoires, préférant travailler seul chez lui. Les cours obligatoires en groupe étaient très compliqués à vivre pour lui.

  • Les profils de compréhension

👉 Auditif, visuel, kinesthésique 👈


Il s’agit de la manière dont nous enregistrons l’information, via l'un des canaux de perception sensorielle.


Einstein avait un profil de type kinesthésique : il avait un rythme d’apprentissage plus lent que la plupart de ses camarades, car il avait besoin de ressentir les choses et de les comprendre pour pouvoir les assimiler. Il préférait essayer des calculs, se tromper, recommencer pour trouver la solution plutôt que d’apprendre et reproduire par cœur des formules.

  • Les profils de motivation

👉 Vais-je apprendre ? Quelle utilité ? Avec qui ? Où ça se situe ?👈


La manière qui favorise notre intérêt pour apprendre, à relier avec le sens, le sentiment d'apprendre, nos interactions ou notre progression.


Einstein avait un profil de type Quelle utilité ? : il trouva du sens à étudier la physique et les maths, car depuis tout petit, il adorait aller dans la fabrique de matériel électrique de son oncle et comprendre le fonctionnement des choses. Au contraire, il délaissa les matières littéraires, ne trouvant que peu d’intérêt concret à ses yeux.


Ce qui m’a particulièrement marqué

  • L’impact de nos croyances sur notre confiance et motivation

L’auteur montre à quel point nos croyances impactent positivement ou négativement notre niveau de confiance et de motivation.


L’outil des profils d’apprentissage est, dans cette optique, un levier favorisant les prises de conscience. Cela nous permettrait ainsi d’agir sur nos croyances limitantes en changeant de perception sur nous-mêmes et sur nos capacités.


On peut sortir du fatalisme de nos pensées : “je ne vais pas y arriver”, “à quoi bon, de toute façon, je suis nul” qui nous rend passif et use notre estime de soi, toute confiance et motivation. À la place, on peut mettre des mots sur les causes de nos difficultés et révéler notre potentiel. De cette manière, on peut (re)devenir acteur de nos apprentissages en mettant en place d’autres stratégies plus adaptées à notre fonctionnement et qui seront plus efficaces. Notre état d’esprit sera alors plus positif, notre estime de soi, confiance et motivation seront renforcées.

  • Un outil facilitant la bienveillance et la communication

Que l’on soit élève, apprenant (en formation), professeur, formateur, parent, coach, cet outil peut nous être utile et renforcer la compréhension et la communication avec les autres !


En tant qu’élèves ou apprenants, en connaissant son profil d’apprentissage et en le faisant savoir aux professeurs, cela peut permettre de mieux expliquer ce que l’on n'a pas compris, et pour les professeurs, de mieux le prendre en compte pour faciliter la compréhension des élèves.


En tant que parent, connaître son profil d’apprentissage et celui de son enfant permettra de mieux comprendre ses besoins et de lui apporter une aide adaptée à son fonctionnement, et non en fonction de son propre fonctionnement, ce qui est souvent source de malentendus et de conflits pendant les temps de devoirs !


En guise de conclusion


Si cet article a attisé votre curiosité, je vous laisse poursuivre votre réflexion en lisant à votre tour le livre 😉


Vous pouvez aussi consulter le site Internet de l’auteur où vous retrouverez notamment la possibilité de passer le test des profils d’apprentissage gratuitement pour les professeurs, formateurs et coach et des renseignements si vous souhaitez proposer cet outil dans votre établissement scolaire (à ce jour l’auteur indique que 1800 établissements scolaires ont mis en place cet outil).

Et comme le rappelle l’auteur, en tant que médiateur, nous ne sommes pas responsables du comportement de la personne que nous aidons. Nous pouvons la soutenir et l’accompagner avec tous les outils possibles, mais tant qu’elle ne s’engagera pas librement dans cette voie, il n’y aura pas de résultat. Pour reprendre la métaphore du jardiner qui sème les graines, “on initie le changement, on ne l’impose pas”.


Alors, est-ce que vous êtes prêt.e.s pour initier votre changement et révéler votre potentiel d’apprentissage ? Si oui, je vous attends en séance de coaching 😊

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page coaching de mon site ou échangeons ensemble au téléphone au 06.77.55.19.49.

Comentarios


bottom of page